Interview de Maxime Ricomes, Responsable de la sélection de fonds et gérant pour la Gestion sous Mandat (GSM) - 11 juillet 2022

Déléguer son allocation

Déléguer son allocation

Comment le marché monétaire évolue-t-il depuis le début de l’année ?

Effectivement, le contexte de ce début d’année est très compliqué. Nous assistons depuis plusieurs semaines à des mouvements marqués sur le marché de taux. Même si dans l’absolu les taux sont encore à des niveaux relativement faibles, les variations observées depuis l’été 2020 restent parmi les plus fortes de ces dernières années.

Les perspectives d’inflation ainsi que les ajustements des anticipations concernant les politiques monétaires jouent un rôle majeur dans ce mouvement haussier sur les taux à long terme. Ces tensions n’ont pas laissé de marbre les marchés financiers, et ont violemment secoué le marché obligataire. Les actifs défensifs sont donc fortement chahutés par l’environnement macroéconomique actuel et ne remplissent pas leur rôle d’amortisseur en période de forte incertitude. Mais cette hausse de taux impacte aussi les actifs à risque. Cela se vérifie notamment sur les valeurs de croissance qui sous-performent significativement depuis le début de l’année.

Dans ce contexte de marché chahuté, comment a évolué la Gestion Sous Mandat que vous conseillez par l’entreprise ?

Nous avions, dès le début d’année, un positionnement relativement défensif qui nous a permis de digérer les premières secousses du marché. De plus, nous avons été plutôt réactifs suite aux premiers signes d’inquiétude lors du conflit ukrainien et avons renforcé la résilience de nos portefeuilles pour traverser cette période d’incertitude.

En effet, nous avons rapidement privilégié les stratégies offrant du rendement et réduit la sensibilité de la poche obligataire aux taux d’intérêt. En parallèle, nous avons réduit le risque du portefeuille en diversifiant les moteurs de performance notamment via l’augmentation de stratégies peu corrélées aux classes d’actifs traditionnelles. Ces choix d’allocation pertinents ainsi que le bon comportement des stratégies sélectionnées nous ont permis d’amortir en partie la baisse des marchés sur ce premier semestre.

Comment appréhender la 2e partie de l’année ?

Compte tenu de la faible visibilité sur le court terme et des incertitudes concernant le ralentissement économique, nous conservons à ce stade une approche prudente mais réactive. Sur cette fin d’année, dans une approche globale, nous voulons renforcer la robustesse de nos portefeuilles. Alors qu’actions et obligations se recorrèlent à la baisse, nous cherchons à améliorer la diversification de nos portefeuilles grâce à de nouveaux fonds et de nouvelles sources de rendement. Nous travaillons quotidiennement pour implémenter de nouvelles briques de gestion et restons évidemment vigilants à l’intégration des critères environnementaux, sociétaux et de gouvernance dans les stratégies sélectionnées.

Il nous paraît donc essentiel de conserver notre gestion agile et de rester réactifs face à un environnement de marché qui va probablement présenter des défis à la hauteur de ceux du premier semestre.

Information importante

Cette communication publicitaire contient des éléments d'information et des données chiffrées qu'OFI Invest Asset Management considère comme fondés ou exacts au jour de leur établissement. Sauf indication contraire, les points de vue et les opinions exprimés dans le présent document sont ceux d’OFI Invest Asset Management. Pour ceux de ces éléments qui proviennent de sources d'information publiques, leur exactitude ne saurait être garantie.
Les analyses présentées reposent sur des hypothèses et des anticipations d’OFI Invest Asset Management, faites au moment de la rédaction du document qui peuvent être totalement ou partiellement non réalisées sur les marchés. Elles ne constituent pas un engagement de rentabilité et sont susceptibles d’être modifiées.
Cette communication publicitaire ne donne aucune assurance de l’adéquation des OPC gérés par OFI Invest Asset Management à la situation financière, au profil de risque, à l’expérience ou aux objectifs de l’investisseur. Avant d’investir dans un OPC, il est fortement conseillé à tout investisseur, de procéder, sans se fonder exclusivement sur les informations fournies dans cette communication publicitaire, à l’analyse de sa situation personnelle ainsi qu’à l’analyse des avantages et des risques afin de déterminer le montant qu’il est raisonnable d’investir. OFI Invest Asset Management décline toute responsabilité quant à d’éventuels dommages ou pertes résultant de l’utilisation en tout ou partie des éléments figurant dans cette communication publicitaire.
OFI Invest Asset Management est membre d'Aéma Groupe depuis le 30 septembre 2021.
FA22/0155/04012023

Nos expertises et stragégies associées